Vous êtes ici

Histoire de la Ferme

Je suis militant écologiste et anticapitaliste depuis mes 15 ans. J'ai fait pousser mes premiers légumes à 18 ans, dans une démarche d'apprentissage de la vie naturelle et d'autonomie matérielle.

En octobre 2005, j'ai commencé la formation BP REA maraichage bio à l'Institut de Genech, à Lesquin. J'ai fait mon stage chez Laurent Desbuisson à Bois Grenier (Nord).

En janvier 2007, j'ai obtenu le diplome BP REA.

De mars à juin 2007, j'ai fait un stage de perfectionnement chez Didier de la Porte à Villerville (Calvados).

En septembre 2007, j'ai rencontré Prudent et Marguerite Verdière, maraichers à la retraite, qui m'ont proposé de louer les 2,5 ha de terre que je cultive actuellement à Ennevelin.

Le 1er décembre 2007, 14 personnes sont venues m'aider sur 2 jours pour planter une haie de 200m entre mon champ et un champ chimique voisin.

Mars 2008, première réunion d'information sur la création de l'AMAP de la Pévèle, 2ème amap dans l'histoire de la région, avec l'aide de Marie Delenclos.

1er avril 2008, je suis officiellement chef d'exploitation agricole, avec les aides de l'Europe, de l'Etat et de la région. Les terres sont tout de suite certifiées biologiques car elles étaient abandonnées et n'ont pas reçu de traitement chimique depuis au moins 5 ans.

Début mai 2008, première distribution de paniers. 10 à Ennevelin et 5 à Lille. Le panier vaut alors 10€.

Je souhaite contribuer par tous les moyens à la protection de la nature, au développement de l'agriculture biologique et de la pratique du jardinage.

Je souhaite montrer aux gens qui ne sont pas issus du milieu agricole qu'un retour à la terre est possible, si on se forme suffisamment.

Je souhaite montrer aux agriculteurs chimiques que même moi qui ai dû tout apprendre du métier, dû commencer à zéro, et qui n'utilise pas de poduits chimiques dérivés du raffinement du pétrole, pas de désherbant, je parviens à produire, à vendre, à en vivre, à embaucher des salariés.

Je souhaite offrir une alternative au modèle de production agricole chimique industriel dominant, en proposant une production respectueuse de lanature, certifiée en bio, à taille humaine.

Je souhaite offrir une alternative au mode de commercialisation dominant que sont les supermarchés et la grande distribution, qui vendraient tout et n'importe quoi pour du fric et se fichent pas mal de l'environnement. Je vends ma production directement au consommateur final, il n'y a pas d'intermédiaire, je suis payé le juste prix pour mon dur travail et mes produits peuvent être les plus frais possibles. J'offre la possibilié aux habitants du coin de se fournir directement chez le producteur en produits certifiés bio, de mettre un visage sur un produit, de créer du lien social, de voir où pousse leur nourriture et comment vivent les animaux.